Tourne, tourne girouette ….

(au conseil du 3 juin2008)

Yves Michel s’était jusque là signalé pour son opposition systématique à toute construction de logements sociaux sur la commune. Ben oui, les familles Marseillanaises qui n’ont pas les moyens de louer à 800 euros (ou plus) par mois ou qui n’ont pas suffisamment d’épargne pour acheter étaient considérées comme indésirables par le conseiller municipal Yves Michel.

Ô miracle ! Au conseil du 3 juin, le nouveau maire Yves Michel s’est transformé en ardent défenseur des logements sociaux, déclarant qu’il fallait aller plus vite que Méric ne l’avait fait pour atteindre les 20% fixés par l’Etat.

(Extrait du texte de l'agglo sur les logements sociaux voté par Yves Michel et son équipe : cliquer dessus pour agrandir)

PLH

Yves Michel à même été jusqu’à rajouter que pour atteindre cet objectif, il userait du droit de préemption en centre ville et construirait, s’il le fallait, des petits immeubles !

On imagine quel article au vitriol aurait fait Yves Michel dans son défunt « Petit Marseillanais » si Méric avait proposé un tel texte au conseil municipal.

(Voici d'ailleurs la page 1 du Petit Marseillanais d'avril 2002 rédigé par Yves Michel : cliquer dessus pour agrandir)

petit_marseillanais

Voilà comment yves Michel tentait de faire peur aux Marseillanais avec les logements aidés !

Les villas construites par la municipalité Méric en guise de logements aidés n'ont bien sûr rien à voir avec les tours type "ville de banlieues" que nous prédisait Yves Michel ....  

Un joli virage à 180° de l'équipe majoritaire (motivé par la peur de l’amende ?) qu’a souligné l’actuelle opposition et qui prêterait à sourire si le sujet du logement des familles Marseillanaises n’était pas sérieux ….C’est d’ailleurs pour cela que nous avons voté cette délibération.