Si  nous avions qualifié la séance du 14 mai de très long Conseil, celui du 23 juin a battu le record précédent : 4 heures 30, de 18H00 à 22H30 !!!

On va traiter les points les plus importants dans le détail.

Point 2 : Adhésion à l’association Eco maire 

André Giron : « Il ne suffit pas de s’habiller de vert pour se proclamer écolo ; cette adhésion n’engage à rien ; le plus important est la déclinaison de l’agenda 21 sur la commune. Nous voulons plus d’actes ! »

Yves Michel : « N’ayez aucune crainte là-dessus, Monsieur Giron ; j’ai été nommé président du comité Natura 2000  de l’agglo».

Williams Méric : « Et c’est pour cela qu’ en 2002 vous aviez voté contre le classement d’espaces communaux en Natura 2000 !? »

Marie Françoise Demortier (adjointe au maire) : « Avant, c’était avant, nous travaillons maintenant en équipe et nous sommes là pour aider Monsieur le Maire à prendre les bonnes décisions ».

Heureusement que Marie Françoise est là !!! Sans elle (et selon elle), Yves Michel serait incapable de gérer la commune !!!!

Point 3 : Aide à la Calendreta Dagtenca d’Agde

Cette calendrette, école associative occitane, avait bénéficié en juillet 2008 d’une « aide non récurrente » pour 2 enfants Marseillanais. Nous avons tiqué : on nous a demandé de reconduire cette aide, cette fois-ci pour 5 enfants, soit au total 3979,50 euros.  Devant le risque de voir sans cesse les effectifs augmenter et l’école publique se vider, nous avons proposé la prochaine fois que l’argent soit versé non pas à l’école, mais directement aux familles selon leur quotient familial ; ce qui éviterait de verser des subventions pour des élèves dont les parents auraient largement les moyens de payer cette école, puisqu’après tout, c’est leur choix. Monsieur le maire a trouvé l’idée bonne … à suivre.

Par ailleurs, un certain nombre de points mal rédigés (ça devient une habitude) on semé la confusion :

Point 5 : règlement intérieur de la médiathèque

Point présenté par Marie Françoise Demortier qui nous demande, je cite, « de donner la possibilité aux personnes ne justifiant pas d’attestation de domicile [sur la commune] d’obtenir un abonnement exclusivement à Internet » et de modifier en conséquence le règlement intérieur de la médiathèque …

Sauf que la nouvelle mouture du règlement laissé à notre attention stipule : « l’accès Internet est autorisé aux personnes ne justifiant pas d’attestation de domicile » … et 2 lignes plus loin :« l’accès aux postes Internet est réservé aux abonnés de la médiathèque » !!! Donc tout et son contraire !!!

Encore une relecture intense des documents fournis au Conseil par l’équipe majoritaire !!!!

André Giron (ironique) « Madame Demortier, adjointe au maire, pense une chose et Monsieur Demortier, directeur adjoint des services, écrit autre chose dans le règlement ; y aurait-il de l’eau dans le gaz dans le couple ? »

Marie-Françoise Demortier : « je suis Belge mais je goûte peu ce genre de blague ; Williams, je vois que tu rigoles : je te demande d’arrêter ça immédiatement».

Point 23 : Lancement d’une DUP pour la réalisation d’un giratoire

On nous explique en long et en large les travaux prévus par l’équipe municipale.

Williams Méric : «  On vote quoi dans ce point ? La DUP ou la création d’un « tourne à gauche » ?

Yves Michel :  « Non, le « tourne à gauche » est simplement évoqué dans le texte de présentation pour expliquer ce qu’on va faire dans la première tranche. On ne vote pas les travaux, mais la DUP ».

Point 27 : demande de subvention promenoir plage d’honneur

David Sauvade : « Vous n’obtenez que 4,13% de subventions pour un projet similaire à celui de Williams Méric, lequel avait prévu 80% de subventions ; cela ne m’étonne pas que vous soyez obligés de brader le patrimoine municipal pour équilibrer votre budget ».

Yves Michel : « Pour vous répondre sans polémique, vous faites fausse route : on vote simplement aujourd’hui 4,13% de subventions ; cela ne veut pas dire que la commune participera réellement à hauteur de 95,87% comme indiqué dans le tableau fourni. On aura certainement d’autres subventions, dont 15% du conseil général, mais on les votera plus tard ».

Comme Monsieur le Maire se limite au service minimum, on a encore une fois perdu un temps énorme à poser des questions, voire à les poser 3 ou 4 fois d’affilée car la spécialité de Yves Michel est de répondre systématiquement à côté quand un sujet le gêne …

On en a assez raconté pour aujourd’hui ; ne manquez pas la suite avec le gros du dossier : la gestion du patrimoine communal selon Yves …