« Et le Corso maire parada sous le soleil d’avril » …

C’est (presque )par cette phrase bucolique que débute le compte rendu de la fête de printemps sur le site de la mairie ….

Par notre envoyé spécial, en direct du Corso

« Un passant en riant me dit : « Y’a le maire qui est sur un char !!!». Alors, je l’ai cherché : j’ai vu tour à tour 3 mousquetaires bataillant ferme, l’épée à la main … Allégorie de la majorité et de l’opposition en Conseil municipal ? , Mais avec M. Le Maire ça serait plutôt, « Un pour tous, tout pour nous ». Non, décidément, je n’imaginais pas le maire en costume de mousquetaire, ce ne devait pas être lui. Puis vint un aigle royal majestueux … là, fallait pas exagérer au niveau de la comparaison … Passa ensuite un Zorro … Notre maire, un justicier ? Ben non, c’était toujours pas lui, visiblement …. Y’avait bien aussi un Tintin, que j’éliminais d’emblée, ce surnom ayant déjà été attribué par Yves Michel à quelqu’un d’autre … Je découvris alors un Superman famélique en slip et sans justaucorps : « Enfin, je touche au but ! pensais-je en moi-même … Mais l’équipage suivant me fit comprendre mon erreur : juste avant le char des miss, qui clôture le défilé, se trouvait, tiré par un tracteur, un personnage à grosse tête et gros sabots, le torse ceint d’une écharpe tricolore et portant un masque de Rapetou !!! ça y est ! Je l’avais trouvé !!!! On ne m’avait pas menti !!! Tout à ma joie d’avoir mené mon enquête à terme, j’entendis à peine un autre passant me signaler que le maire était en fait sur le char, au pied du personnage … Mais que ceci dit, on pouvait confondre ….

Dommage, finalement, j’aimais bien le personnage, le costume lui seyait bien …. ».

Vous ne nous croyez pas ? On vous fourni les preuves : rendez-vous sur le site de la ville : http://www.ville-marseillan.fr 

Vous noterez que Yves (pris en gros plan) se tient au pied d’un personnage vêtu d’un pantalon à rayures, personnage que l’on découvre en grand sur la 7ème photo, sur laquelle d’ailleurs le maire a disparu …).

On espère pour Monsieur le Maire que le ridicule ne tue pas, ce serait bête d’avoir à revoter prochainement ….