Comme on aime bien fouiner un peu partout, on a envoyé cet Email à Monsieur Gueylard, Directeur Général des Services :

« Nous avons constaté de visu qu’une entreprise, la SIMER, travaillait actuellement sur le port de la ville.  Nous aimerions connaître dans quelles conditions le marché lui a été attribué, son montant et quelles étaient les offres de ses concurrents ».

Réponse de Monsieur Gueylard :

« Ce marché a donné lieu à une consultation par la cellule marché de la commune. Vu le montant estimé de la dépense, la publicité a été faite par affichage aux services techniques comme le prévoient les modalités de publicité votées par le Conseil Municipal le 7/10/2008.

Deux entreprises ont répondu à l’appel d’offres :

KELLY PROJETS et SIMER, leurs offres étaient respectivement  de 23.817.40 € et 19.494,80 € ».

Bonne réponse ! Le marché a l’air d’avoir été attribué de manière transparente.

Sauf que …. On peut s’interroger sur la publicité faite à ce marché. Afficher celui-ci aux services techniques revient à limiter considérablement le nombre d’entreprises susceptibles de répondre à l’offre (il faut un jour passer par hasard sur place et lire le panneau d’affichage).

Sous Méric, un maître d’œuvre était choisi pour mener à bien des travaux non réalisables par les services techniques, et son devis portait sur l’ensemble des corps de métiers sous sa responsabilité. Les devis élevés (par exemple et on invente, 50 000 euros sur une opération), permettaient de présenter à l’agglo, à l’Etat, au département des dossiers subventionnables seulement au-dessus d’un certain seuil.

Yves Michel a inauguré depuis le début de son mandat un singulier « saucissonnage » des travaux sur la ville. Il découpe ceux-ci en autant de tranches qu’il peut faire intervenir d’entreprises. Il y aura ainsi une tranche de 2 000 euros pour le plaquiste, une de 10 000 euros pour le maçon, une de 3 000 euros pour le façadier etc. … pour arriver à la même somme que Méric. Quel intérêt, puisqu’en faisant ainsi il perd toute possibilité de subvention ? Officiellement, c’est pour encourager l’artisanat local. C’est pas mal vu, pourrait-on dire de prime abord, puisque les grosses entreprises extérieures se désintéressent d’un marché où leurs marges bénéficiaires seront réduites, les laissant ainsi aux artisans locaux. Et ainsi on fera travailler des Marseillanais … Ce qui est bien par principe.

L’autre intérêt est que plus le montant des travaux est faible, moins on a besoin de faire de pub dans les organes spécialisés ou dans la presse locale. Et ça c’est très intéressant pour Yves Michel !!!!!

Revenons maintenant à notre cas de travaux sur le port … Publicité réduite, donc postulants réduits. Qui a répondu à ce marché sur le port ? Seulement 2 candidats :

Kelly Projets, dont le dirigeant est membre de la famille  d’Yves Michel !!!!

Et la société Simer, gérée par Mme Marty, épouse de Roland Marty … conseiller municipal d’Yves Michel !!!!!

En l’occurrence, un élu d’Yves Michel a remporté pour un peu plus de 19 000 euros un marché lancé par … Yves Michel. Elle est pas belle la vie quand on peut s’arranger entre potes !!!!! Voilà un cas original, pas illégal certes, mais Marseillanais, tout simplement !!!!!