Dernièrement (Midi Libre du 1er septembre) on a pu lire un article dans lequel l’APPM (Association Des ports de Plaisance de Marseillan) portait un regard critique sur la gestion des ports depuis quelques années. On se permet de citer cet article :

« Plaisanciers. L'assemblée générale de l'APPM s'est déroulée devant une assistance très préoccupée par la situation financière du budget des ports. Depuis les fortes augmentations de 2006-2007, et malgré la suppression en 2008 de la réalisation de la passerelle à Marseillan-plage, les emprunts et charges de fonctionnement inquiètent les plaisanciers. L'association a déjà fait part de ses préoccupations en matière de répartition des dépenses qui sont portées à la charge exclusive des plaisanciers payant un emplacement, alors qu'elles concernent aussi le monde du nautisme et d'autres secteurs d'activités (urbanisme, nautisme, professionnels de la mer, ports à sec, tourisme, commerces...). Elle sera présente à la journée des associations le samedi 11 septembre pour informer de ses actions et enregistrer doléances et satisfactions, en espérant soutien et adhésions ».

Nous nous étonnons déjà du « malgré la suppression de la passerelle » : à notre connaissance, le comité de pilotage des travaux sur le port de la plage, dont faisaient partie des membres de l’APPM, a voté « POUR » sa création à l’unanimité.

Il est vrai que Yves Michel a d’abord voté lui aussi «POUR» ce projet en conseil municipal, avant de décréter 3 mois plus tard (après avoir été élu maire) qu’il y était opposé. Le bureau de l ‘APPM, par flagornerie, a t-il décidé de lui emboîter le pas ?

Restons un moment sur cette affaire de passerelle. Yves Michel l’a annulé. Mais cette annulation n’a pas été indolore pour les contribuables. Le maire a en effet accordé 250 000 euros de dommages et intérêts à l’entreprise chargée de sa construction … pour arrêter les travaux !!!! Cette somme n’a pas été prise sur le budget des ports, mais sur le budget général, de sorte que tout le monde (y compris ceux qui n’ont pas de bateau) a été prié de mettre la main à la poche !!!! 33 euros par Marseillanais … pour rien !!!

L’APPM ne voit rien à redire lorsque l’ensemble des contribuables payent les tergiversations d’Yves Michel sur le port …. Mais trouve scandaleux que les Marseillanais ou les touristes pénètrent sur le périmètre portuaire … sans bourse déliée ! Où veulent-ils en venir ? Souhaitent-ils, à l’instar de certaines villes, voir s’ériger des clôtures pour marquer leur territoire ? Et faire payer l’octroi, comme sous l’Ancien Régime ?

Le périmètre du port est clairement délimité ; Et sur ce périmètre est fondé le budget portuaire, qui comprend des recettes et des dépenses, et qui doit, in fine, s’équilibrer.

Que dit l’APPM ? : « A nous les recettes, à eux les dépenses » : «L'association a déjà fait part de ses préoccupations en matière de répartition des dépenses qui sont portées à la charge exclusive des plaisanciers payant un emplacement, alors qu'elles concernent aussi le monde du nautisme et d'autres secteurs d'activités (urbanisme, nautisme, professionnels de la mer, ports à sec, tourisme, commerces...) ».

On pourrait comprendre si, à un moment donné, le coût de l’anneau devenait prohibitif et que le plaisancier devait s’acquitter de sommes énormes, au risque de faire de la plaisance un sport réservé à une élite. Dans la ligne de mire de l’APPM « les fortes augmentations de 2006-2007 ».

Allez, soyons sport, prenons les tarifs votés en 2007 et comparons-les aux ports voisins :

En 2007, Le port du Cap d’Agde était :

16.94 % plus cher que Marseillan Plage

71.52 % plus cher que le vieux port de Marseillan

27.3 % plus cher que le nouveau port de Marseillan

En 2007, Le port de Frontignan était :

30.7 % plus cher que le port de Marseillan plage

86.63 % plus cher que le vieux port de Marseillan

38.92 % plus cher que le nouveau port de Marseillan

En 2007, Le port de Sète était :

9 % plus cher que le port de Marseillan Plage

64.9 % plus cher que le vieux port de Marseillan

23.4 % plus cher que le nouveau port de Marseillan

En 2007, Le port de Palavas était :

33 % plus cher que le port de Marseillan plage

97.9 % plus cher que le vieux port de Marseillan

48.8 % plus cher que le nouveau bassin de Marseillan

En 2007, seul le port de Mèze(1) était :

37.6 % moins cher que le port de Marseillan plage

6.3 % moins cher que le vieux port de Marseillan

29.5 % moins cher que le nouveau port de Marseillan

Sauf que le port de Mèze était quand même 301 % plus cher que Tabarka !!!! Et on ne vous parle pas des premiers cités !!!!!!

(1)   Le port de Mèze est moins cher car il ne dispose pas de bornes électriques

Comme on le voit, les membres de l’APPM ne sont pas les plus mal lotis du département, loin s’en faut, même si la municipalité Méric était censée les avoir pris à la gorge ….

Les représentants de Marseillan Bien Thau s’insurgent contre les affirmations mensongères, et la volonté d’accaparement du domaine public d’une minorité au détriment d’une majorité. Il faut clairement faire la distinction entre l’usager du port, qui possède un bateau, et les riverains, commerçants, qui travaillent ou résident autour du port et qui ne doivent en aucun cas payer pour entretenir les installations qui ne profitent qu’aux plaisanciers. L’intérêt général doit primer sur l’intérêt particulier, n’en déplaise à la clientèle d’Yves Michel.