Yves Michel a décidé de « marquer le coup » et veut réaliser 6 500 000 euros d’investissement en 2009 !!!!

L’essentiel des travaux prévus par Yves Michel concerne des voiries à Marseillan Plage.

Nous nous sommes interrogés en Conseil sur la pertinence de vouloir refaire tout Marseillan Plage en un an, au risque de déstabiliser les finances communales. Quand on veut faire trop vite, on ne fait rien de bon.

Yves Michel a-t-il une idée précise de ce à quoi devra ressembler Marseillan plage dans le futur ? A-t-il prévu d’améliorer la fluidité du trafic par un plan de circulation ? A-t-il prévu des pistes cyclables internes ? A-t-il conçu un plan d’ensemble de stationnement ? A-t-il pensé à organiser au mieux cet espace ? Il n’en a pas dit un mot en Conseil. Avant de faire quoi que ce soit, il faut réfléchir à un projet !!!!

Ensuite, L’agglo a décidé de refaire sur 5 ans l’intégralité des réseaux d’égout sur la station. Donc on ne va pas faire pour recasser ensuite. Il aurait été judicieux de « caler » les travaux de voiries sur le calendrier de l’agglo.

Enfin, nous avions obtenu le classement de Marseillan Plage par le Conseil général, en « station pilote » suite au travail mené par Williams Méric dans le cadre de son plan pluriannuel de requalification de la station. Ce qui veut dire que nous aurions eu au moins 25% de subventions sur tous les travaux réalisés. Pour s’assurer du maintien du classement, il aurait fallu que Yves Michel rencontre les responsables du département, ce qu’il n’a sans doute pas fait. Et sans se presser, nous aurions eu alors des réalisations plus esthétiques et plus durables que les « pétassages » faits actuellement, et pour un coût similaire.

Mais Yves Michel a considéré que tout ce qu’avait préparé l’ancien maire était par principe mauvais, et sa première action a été de déboulonner les panneaux qu’avait fait placer Williams Méric pour annoncer les réalisations futures (1).

Dommage, les dossiers de subventionnement étaient prêts, y’avait plus qu’à les envoyer !!!!

Après l’extension du complexe sportif et ses 1 000 000 d’euros de subventions annulées, le rond point des Blanquettes et ses 140 000 euros de subventions repoussées, cela commence à faire beaucoup d’argent que la majorité municipale a la flemme d’aller chercher ! Et si le maire ne le fait pas, c’est logique, il faudra prendre les sous directement dans la poche des Marseillanais.

Et pourquoi avoir appelé cet article "la grande braderie" ? Réponse dans quelques jours !!!!!

(1)   Williams Méric avait prévu et présenté au Conseil les programmes suivants sur Marseillan Plage :

Pour 2008, création d’une passerelle au dessus du canal des Allemands,

Réfection de l’avenue du Gourg de Maffre.

Pour 2009, la réfection de la promenade d’honneur et des rues adjacentes, ainsi que la rénovation de l’espace de l’ancien camping municipal. Un seul projet a été conservé tel quel par Yves Michel, le chemin du Gourg de Maffre.